MSC roller

30 juin 2014

MSC BOOM remporte sous la pluie les 24 Heures du Mans Roller 2014

3ème en 2012, 2ème en 2013, le MSC Rollersports BOOM atteint  pour la première fois de son histoire la plus haute marche du podium de l'édition 2014 des 24 Heures du Mans Roller. Même si sur le papier des pronostiqueurs, le retrait  des forces de l'Empire Powerslide, pliait l'affaire d'avance, cela n'était pas sans compter sur les conditions météo d'anthologie. Aussi dès les premiers hectomètres de course, les Métallos, nullement à l'abri d'une éventuelle chute ou d'un incident technique, ont pris d'entrée l'initiative attaquer. Passant le cap de la mi-course avec 2 tours d'avance sur leur concurrent direct, l'équipe Suisse Chauvin Arnoux, ils ont pu déroulé dans les 12 dernières heures pour mettre une ultime banderille dans le dernier quart de course. Avec trois tours d'avance, les Métallos BOOM s'assuraient définitivement  la victoire finale, ceci avant le coup de gong des 2 tours d'horloge.

Pour construire sa première place, l'équipe du MSC BOOM aura réalisé 179 tours soit 749 km 100 suivi par l'équipe Chauvin Arnoux (2ème) avec 176 tours et l'équipe de Longchamp Roller Team (3ème) avec 167 tours.

Victoire historique donc pour ce petit club qui autour de son patineur vedette, Yann Guyader, a réussi à créer une ambiance bon enfant et un style bien à lui. Entre professionnalisme dans la manière de faire et amateurisme en terme de retombées financières, ce n'est pas pour la modeste prime de 580 € à l'équipe gagnante que la bande de copains, passionnés de roller, est venue sur le Bugatti ce week end. Juste pour le FUN et le plaisir de patiner parmi d'autres mordus, qu'on se le dise. Tant qu'il y aura des Passionnés de Roller, les marchands de rêves et les prédicateurs auront encore de belles journées devant eux, mais peu importe, gagner les 24 Heures du Mans Roller reste un moment unique dans la tête d'un patineur. A l'année prochaine, peut être, si vous le voulez bien.  

10373084_807601452597531_7570124504428563419_o

    Il partit en guerrier ...

10352280_10203317384793435_4442631892778016946_n

pour finir en héros.

10505566_808852109138397_4667599515535978375_n

Champagne !!!

10489103_10203320922161867_814233749_n

Mikaël Lannezval, François Huguen, Antoine Lesavre, Jonathan Prud'Homme, Clotaire Laigle, Aldric Laigle, Erwan Le Corre, Julien Levrard, Mathieu Guilbert, Julien Clôatre, Arnaud Briere, Pascal Laigle, Pierrick Guinet, Gaëlle Laigle.

A toute l'équipe, Merci.

 

Le classement : http://www.matsport.fr.php53-23.ord1-1.websitetestlink.com/masse/index.php?an=2014&code_course=24R&menu=1&type=1&Num_Menu=

Posté par mscroller à 06:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 juin 2014

24 Heures du Mans Roller, Métallo SC BOOM vire en tête à la mi course ...

Partie en pole position au bénéfice du meilleur temps réalisé lors de la fameuse "qualif" sur l'épreuve de vitesse, l'équipe MSC BOOM malgré des conditions de course rendues difficiles par la pluie vire en tête de l'épreuve après 14 heures de course.  

10339392_10204430530830328_7707527574635631586_o

10373084_807601452597531_7570124504428563419_o

Belle entame de course pour les MSC BOOM avec Yann Guyader au départ de la course dans la pure tradition "24 Heures" qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, égale à lui même, toujours le premier à chausser les rollers (Photo Mediaskates - 24 Heures du Mans Roller)

La nuit s'est visiblement bien passée en compagnie de l'équipe suisse Chauvin Arnoux, 2ème à 2 tours qui a visiblement joué de prudence. Le soleil vient de se lever sur le Dunlop laissant présager une belle journée pour les MSC BOOM. "Partis en guerrier, MSC BOOM en quête de devenir des Héros" via FB.

A dans 10 heures pour l'arrivée en attendant vous pouvez suivre la course en direct sur le lien :

 http://www.matsport.fr.php53-23.ord1-1.websitetestlink.com/masse/index.php?an=2014&code_course=24R&menu=1&type=1&Num_Menu=

10477574_10204430335305440_1504743529207904408_o

Bibendum Spirit with MSC BOOM and all participants (Photos Vincent Danneel).

 

Bon courage à tous les participants, fous, mordus, accros, addicts, passionnés de roller, je like pour vous.

 

Petitbreton

Posté par mscroller à 06:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2014

Yann Guyader à coeur ouvert ... Rien n'est figé, tout reste encore possible ...

Voici l'interview qu'a donné Yann Guyader sur le site de la FFRS. L'une des rares occasions pour Cheval Fougueux de se livrer à coeur ouvert, sans tambour, ni trompette sur ses motivations actuelles et à venir. L'homme a mûri démontrant en toute humilité que rien n'est figé et que tout reste encore possible.

http://www.ffroller.fr/rss-course/9755-interview-avec-yann-guyader.html?gauche=no

 

« Je ne renonce jamais ! »

 

Et sur la plus haute marche, Yann Guyader ! Encore une fois cette saison, le Nantais a fait parler son accélération légendaire pour aller décrocher quelques belles victoires, et notamment le général de la World Inline Cup. Comme il le dit lui-même, on a l'impression que les années n'ont pas d'emprise sur son patinage, ni sur son sprint : à chaque fois qu'il prend le départ d'une compétition, il fait partie des favoris les plus sérieux pour la victoire. Dans cette interview, Yann revient sur cette année 2014 qu'il aborde avec le même enthousiasme que les précédentes, mais aussi sur les nouvelles orientations de sa carrière de patineur, ainsi que sur son futur...

 

Félicitation Yann pour cette troisième victoire d'affilé au classement général de la World Inline Cup !

À vrai dire, cette victoire ne signifie pas grand-chose pour moi puisque je ne m'intéresse que peu au classement général, surtout dans la mesure où aucun d'entre nous n'a pris part à l'intégralité de la saison - ce qui en soit est bien dommage, surtout au vu des efforts faits par le nouveau promoteur de la WIC qui n'est autre que celui de la DIAMOND LEAGUE en athlétisme.

Il y a, je pense, quelque chose de bien à faire, ou à refaire en l'occurrence. Les « grandes années » me manquent évidemment, même si ma philosophie et la relation que j'entretiens avec le roller ont beaucoup changé ces derniers temps. Il m'arrive parfois de regretter les courses où j'avais la chance d'affronter des patineurs comme Max Presti, Luca Saggiorato, Joey Mantia ou Diego Rosero. Sans vouloir faire le vieux combattant, mais aussi et surtout parce que j'ai la légitimité pour le dire ayant battu ceux d'alors et ceux d'aujourd'hui, je peux dire que c'était une autre paire de manches pour s'imposer ! Il ne faut pas en vouloir aux patineurs d'aujourd'hui qui s'investissent à la hauteur de ce qu'ils reçoivent en général, mais ces patineurs étaient quand même un niveau au-dessus aussi bien en termes de performance que de charisme.

Pour ce qui est de mes objectifs de saison, je n'en ai pas réellement puisqu'elle est plutôt basée sur la promotion de la marque et les stages, mais j'ai accepté de relever de défi de certaines courses pour savoir si j'avais encore les capacités nécessaires pour m'imposer au plus haut niveau. Il semblerait que oui. Je n'en tire aucune gloire, mais plus du plaisir...

Au-delà du symbole et du prestige d'une victoire en WIC, on t'a aussi souvent vu sur les podiums cette saison. Yann Guyader ne meurt-il donc jamais ?

J'ai la chance de passer à travers les années sans trop de difficulté. Mon niveau est sensiblement le même que les années précédentes, même si je m'entraîne beaucoup moins (n'en déplaise à mes détracteurs qui ne me croient pas). Mais je dois surtout cela à une bonne gestion de mon corps. J'optimise tout : j'ai une très bonne hygiène de vie et les seules fois où je vais m'entraîner avec le Pôle, je prends chacun de ces entraînements comme une course, ce qui me permet de n'avoir aucun déchet dans la masse d'entraînements restreinte que j'ai. Je me connais aussi très bien et je ne fais que très peu d'erreurs tactiques. J'en ai cependant fait deux cette année à Vannes et Dijon, où pourtant je pense avoir été le plus fort, mais cela m'apprendra à vouloir jouer avec le feu. Enfin, le dernier point qui contribue en grande partie à ma réussite, c'est ma technique qui, je pense, est optimum pour mon morphotype : le mental qui va avec en font une bonne combinaison.

« Je n'ai plus envie de faire 35 courses par an »

Alors que tes adversaires sont toutes les semaines ou presque au départ d'une course, tu sembles te focaliser sur quelques événements. Est-ce une stratégie délibérée ?

Je cours quand j'ai le temps, c'est à dire pas souvent :). Ce rythme-là me va bien puisque à l'orée de mes 30 printemps, je n'ai plus envie de faire 35 courses par an comme par le passé. Je n'ai plus envie, ni mentalement, ni physiquement, de m'investir autant que par le passé et mon projet scolaire revêt une importance de premier ordre maintenant. Je sais aussi que quelque-soit le nombre de courses par an à mon programme, je ne m'aligne que sur celles où j'ai une chance de gagner. Cela a toujours été ma philosophie. La figuration est un concept que je ne comprends pas. Et le plaisir, en tout cas dans mon cas, ne peut être que la conséquence de la victoire et non de la pratique en soi de ce sport. Je ne mets pas les rollers par plaisir, mais par conscience professionnelle et dans l'objectif de gagner. C'est d'ailleurs pour cela que je ne les mets jamais l'hiver.

Yann Guyader 2

Sur quelles courses te verra-t-on dans les mois qui viennent

Je vais avoir un programme léger maintenant. Je vais faire les 24H du Mans et ensuite, je ferai les deux dernières étapes du Swiss Skate Tour pour aider nos amis Suisses qui font du très bon travail. Je participerai ensuite au marathon de Jeonju en Corée. Pour l'instant, il semblerait que ce soit tout. Il pourrait néanmoins y avoir des changements de programme en fonction de la volonté de mon sponsor.

Pour ce qui est du marathon au championnat du monde, je suis disponible si on m'appelle. Mais je ne ferai aucune course de qualification au préalable si cela devait être le cas pour une éventuelle sélection. Je suis à disposition de la fédération et de la sélection si il y a besoin, mais uniquement pour cette course. Cela peut sans doute paraitre prétentieux mais je pense avoir fait mes preuves sur cette épreuve et j'estime ne pas avoir à faire de course particulière pour me qualifier. Il est bien entendu que si je devais participer aux regroupements du collectif France pour prétendre à intégrer la sélection, je le ferais sans aucun problème.

Pour faire clair, je continue mon chemin en ne dérogeant pas à mon programme, et si on veut de moi, alors je me tiendrai à disposition et je m'assurerai d'être dans les meilleures conditions pour prétendre à la gagne à Rosario !

« J'aimerais m'investir pour le roller... »

On t'a aussi vu cet hiver ici ou là, au Danemark ou à Londres par exemple, encadrant des stages. Coach, c'est quelque chose que tu envisages ?

Je ne veux pas être coach à plein temps. Je ne suis pas fait pour cela. Je pense être néanmoins bon pour dispenser des conseils techniques lors des stages que j'encadre en général sur deux jours, mais je déteste gérer un groupe au quotidien. Pour ce qui est de rendre au roller ce qu'il m'a donné, je pense que cela sera très vite fait puisque seules quelques personnes m'ont soutenu au long de ces 20 années de carrières. C'est donc vers ces personnes-là que je me tournerai si jamais je dois me souvenir de là où je viens. Ces personnes se reconnaitront.

Pour ce qui est de m'investir dans le monde du roller, les opportunités sont faibles, mais j'aimerais beaucoup travailler avec Petr Statsny et Volker Schlichting pour la promotion de notre sport à travers la coupe du monde des marathons qui est, de toute façon le seul moyen viable de développement de notre sport. En tant que commentateur, comme j'ai pu le faire à l'occasion des 3 Pistes, je me tiens aussi prêt pour retenter l'expérience aux cotés de l'ami Reyda. J'ai pris beaucoup de plaisir et je le referai avec enthousiasme. Je le ferai aussi peut-être au championnat du monde après mes expériences de 2013 et 2010... J'aime l'idée d'être MULTI TASK.

Si on te proposait un projet comme la WIC justement, qui vient d'être reprise en main...

Comme je l'ai dit plus haut, c'est effectivement une chose que j'aimerais faire. En plus des compétences que j'ai eues la chance d'acquérir au cours de mes études, je pense avoir les compétences linguistiques nécessaires à la gestion d'un tel projet. Je reste en contact avec IGUANA GmBH en ce sens.

« On retiendra que je suis un mec bien »

Plus globalement, quelle image de compétiteur voudrais-tu laisser dans le monde du roller ?

Celle d'un patineur singulièrement différent qui, à bien des égards, n'a pas été compris même si, c'est vrai, j'ai commis quelques écarts dans un lointain passé. Celle aussi d'une personne qui ne renonce jamais et qui savait faire le job quand on lui demandait. Je pense avoir été humainement à la disposition de mon sport tout au long de ces années et j'espère que je laisserai une trace dans ce petit monde. Que les gens soient fans ou au contraire plutôt rétissants à mon égard ne m'importe finalement que peu puisque cela fait partie du jeu. Avoir du charisme et une certaine singularité impliquent aussi ce genre de désagréments. Mais aussi et surtout, j'espère qu'on retiendra que je suis un mec bien malgré ce que certains et certaines veulent laisser entendre.

Dans le sport en général, il faut du temps et du vécu pour donner une définition à certains mots. On aimerait bien feuilleter ton « petit » dictionnaire et lire le sens des termes suivants :

Sport :

« Philosophie de vie.

Victoire :

« Ce pourquoi on s'investit tous les jours. »

Défaite :

« Une chose qui fait partie du sport et qui a ses vertus à condition qu'elle ne devienne pas répétitive. »

Professionnel :

« Ce que nous devons tendre à être et ce, quel que soit le domaine et le degré d'implication »

Adversaire(s) :

« Les personnes sans qui la compétition n'a aucun sens. Ceux aussi qui nous manquent le plus une fois que l'on arrête... »

Carrière (du début à la fin) :

« La meilleure force pour arriver à notre objectif final. »

Entraîneur :

« BIP... Pour mon cas, une gêne au quotidien comme un grain de sable dans une chaussure. C'est pour cela que je m'en suis passé le plus possible lors de mes dix dernières années de carrière. Il faut néanmoins reconnaitre leur travail et leur apport pour la grande majorité des athlètes sans qui ils ne seraient pas là où ils sont. »

Retraite sportive :

« Une étape de la vie comme une autre. »

Et bien merci Yann et donc bonne chance pour ton prochain rendez-vous, c'est-à-dire les 24H du Mans !

Palmarès non exhaustif de Yann Guyader

1 victoire aux World Games

4x champion du monde

16x champion d'Europe

35x champion de France

+ de 100 marathons gagnés

 

Yann Guyader 3

 Champion d'Europe 2011 avec l'équipe de France dans la course relais à l'américaine.

Merci à la FFRS pour cette interview.

Crédit photo : blog du Metallo Sport Chantenaysien / Mediaskate / Jaroslav Pomp

 

Posté par mscroller à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2014

MSC BOOM annonce la couleur pour les 24 Heures du Mans Roller 2014.

3ème en 2012, 2ème en 2013, le Métallo Rollersports ne rénonce pas et sera bien présent sur la ligne de départ des 24 Heures du Mans 2014 avec son fidèle partenaire EOSKATES BOOM. Comme à son habitude la constitution de l'équipe s'est faite de façon très spontanée à la mode "Quadi barbeuc" propre à la bonne ambiance qui règne au MSC. Surtout pas de prise de tête même si l'équipe constituée autour de patineurs bien connus du circuit peut prétendre en toute modestie à figurer parmi les meilleures équipes qui évolueront pour le FUN et la gagne sur le mythique circuit Bugatti. Voici la liste des patineurs et du staff qui composeront l'équipe MSC BOOM version 2014 :

Jonathan Prud'Homme (Capitaine), le Goéland.

FCK_6168_800_mediaskates_fond_blanc

Mathieu Guilbert, le Blaireau

10301425_744551868929996_1433799842513779652_n

Yann Guyader, Cheval Fougueux

10472647_747350841973992_6313370989972305808_n

Julien Levrard, le Saint

432204_110941042446953_3845023_n

François Huguen, le Lion d'Armorique

François Huguen

Clothaire Laigle, le Padawan

10488339_802675226422752_8326333099494266309_n

Aldric Laigle de Tolède

171872_10150090522387972_7030745_o

Mikaël Lannezval, le Berbère Latino

DSC03431_800_mediaskates_fond_blanc

Erwan Le Corre, le Granit Breton

473914_481733575185783_1176172670_o

Antoine Lesavre, Marathon Man

photo (9)

Le "Staff" : Pascal Laigle, le Patron, Arnaud Briere, la Science, Julien Cloâtre, le Stratège, Pierrick Guinet alias Tonton Pierrot et enfin Gaëlle Laigle, Reine étoilée de la popotte et Général en chef des gamelles. Tout est réuni pour passer un agréable week end sur le Bugatti pour l'édition 2014 des 24 Heures du Mans Roller.

photo (1)

Despues la siesta, la Victoria Siempre.

Cela va envoyer du "steack", qu'on se le dise.

Posté par mscroller à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2014

DEGEMER MAT DIT, AHLAN Lounis

 

Eh oui, 

Même si Petit Breton est comme à son habitude très actif ces derniers jours aussi bien sur le blog que sur les réseaux sociaux pour continuer à faire la promotion de ce sport et du club qu'il aime tant, il n'en reste pas moins occupé à coté. En effet, comme à son habitude, Petit Breton reste discret et au service des autres, mais sa vie vient une nouvelle fois de prendre un tournant majeur. Eh oui, haut de ses 50 printemps, Petit Breton dont l'éternelle jeunesse n'est plus un secret, vient de nous apprendre avec sa femme Mounia la naissance de leur enfant prénomé LOUNIS. C'est donc avec un grand bonheur que nous souhaitons au nom de tous les métallos la bienvenue à ce nouvel intégrant de la tribu SAÏDOU, qui vient rejoindre Titouan et Robin ses ainés.

LONGUE VIE À LOUNIS ET BON RETABLISSEMENT A LA MOUNE QUI EN AURA VU DE TOUTES LES COULEURS...

 

MABROUCK EZAYED, GOURC'HEMMENOÙ

Posté par mscroller à 11:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]



Yann Guyader remporte à Ostrava, la World Inline Cup 2014

C'est au terme de la 4ème étape qui s'est tenue à Ostrava en République Tchèque en ce Samedi 21 Juin que Yann Guyader remporte le classement général de la World Inline Cup 2014 pour la 3ème année consécutive. En effet très rapidement echappé avec son compagnon d'équipe, Nolan Beddiaf dès les 10 premiers kilomètres, El Barbudo, comme à l'accoutumée n'a pas fait dans le détail en assommant l'épreuve réduite pour des raisons techniques à 33 km.

Le duo Eoskates termine donc aux deux premières places avec Nolan Beddiaf qui en franchissant la ligne en vainqueur s'empare du coup de la seconde place de la WIC 2014 avec un total de 209 points, devant l'épouvantail Bart Swings à 165 points, absent.  

Même si la WIC 2014 réduite à seulement 4 étapes ne semble pas avoir fait l'unanimité auprès des patineurs de classe mondiale, estimant à tort ou à raison que l'événement n'est pas à la hauteur de l'appelation World Cup,   Yann Guyader n'a pas d'état d'âme et démontre malgré son retrait de la sélection nationale qu'il est bel et bien le patineur le plus cabochard mais surtout le plus talentueux de sa génération. Dommage que sa singularité qui fait sa force ne soit pas comprise dans le petit monde du roller où tout doit répondre à des critères ou des normes à géométrie variable. La psychorigidité a, bel et bien dépassé les frontières de l'absurde.

WIC_newsotravapostrace

Le lien :

http://www.world-inline-cup.com/world-inline-cup/home/detailview/article/11/yann_guyader_winner_of_the_world_inline_cup_2014_and_nolan_beddiaf_both_fra_eoskates_team_domina.html

 Cheval Fougueux et la World Inline Cup :

1er : 2014, 2013, 2012, 2010, 2008

2nd : 2011

3ème : 2009 

Yann Guyader WIC 2014

Merci à Kévin Lesueur "Médiaskates" pour le clin d'oeil.

 

Posté par mscroller à 01:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2014

Les Métallos, bien présents aux 3 Routes 2014, pour le FUN.

Alors que l'édition 2014 des 3 Routes a baissé le rideau, voici l'occasion de revenir sur la présence des Métallos sur cette compétition qui a tout pour devenir une "Grande Classique" au même titre que "les 3 Pistes". Même si il y a encore un long chemin à parcourir, le Passionné Gary Lépine et les 4 clubs qu'il fédère autour de l'organisation (AL St Sébastien, l'Elan des Sorinières, Mouilleron  le Captif et Château Gontier) en a encore sous les roues pour faire des éditions à venir le "Must", un événement incontournable du calendrier National voire International.

La présence bien modeste mais hautement symbolique du Métallo Rollersports Chantenaysien sur cette compétition rappelle que nous devons, en dehors de toute querelle de chapelle, faire le nombre sans oublier le spectacle, afin que notre beau sport sorte de ces ornières médiéviales. Quand on aura cessé de se regarder le nombril ou de se mordre la queue, alors on pourra peut être aspirer à grandir pour devenir enfin OLYMPIQUE.

Un Grand Merci donc à tous ses Passionnés de Roller inconnus et connus que nous avons croisé durant ces 3 Jours et qui, comme nous, rêvent, parce qu'on peut toujours y croire ... 

DSC03431_800_mediaskates_fond_blanc

DSC04800_800_mediaskates_fond_blanc

DSC04827_800_mediaskates_fond_blanc

Mikaël Lannezval, Pierrick Guinet et Petitbreton chez les Masters.

DSC05970_800_mediaskates_fond_blanc

Yann Guyader, Brian Lépine, Jonathan Prud'Homme et Aldric Laigle chez les Seniors

DSC04464_800_mediaskates_fond_blanc

Et toutes les "Divas" qui ont bien voulu taper dans l'objectif.

DSC04634_800_mediaskates_fond_blanc

DSC05525_800_mediaskates_fond_blanc

DSC05532_800_mediaskates_fond_blanc

DSC03863_800_mediaskates_fond_blanc

DSC03728_800_mediaskates_fond_blanc

DSC03635_800_mediaskates_fond_blanc

DSC03404_800_mediaskates_fond_blanc

DSC05779_800_mediaskates_fond_blanc

DSC03414_800_mediaskates_fond_blanc

DSC05681_800_mediaskates_fond_blanc

DSC04774_800_mediaskates_fond_blanc

DSC05208_800_mediaskates_fond_blanc

DSC05850_800_mediaskates_fond_blanc

DSC04836_800_mediaskates_fond_blanc

 Assidu et appliqué pour la customisation des casques pour la plus grande joie des futurs Champions.

DSC04831_800_mediaskates_fond_blanc

Spéciale dédicace à Jacques Houssais, le "Jeune ", acteur historique pour la reconnaissance de la catégorie Master sur les circuits. Il en passera encore des gourous, des prédicateurs ou des liseuses de bonne aventure, mais il en faudra encore plus pour stopper la "Légende". 

DSC03235_800_mediaskates_fond_blanc

 Spéciale dédicace à notre Ami, Mickaël Beddiaf.

DSC06002_800_mediaskates_fond_blanc

DSC06170_800_mediaskates_fond_blanc

DSC06014_800_mediaskates_fond_blanc

Ambiance bon enfant d'après course à l'image de ce que le roller de haut niveau devrait être en dehors de la compétition pour la sélection. L'esprit des "3 Routes", c'est une mini "Coupe de l'Amitié" bis ... 

DSC05333_800_mediaskates_fond_blanc

 A Gary Lépine, animateur, entraîneur, éducateur, patineur militant, passionné dans la vie comme sur les circuits.

Good job l'Ami.  

Encore Merci à Médiaskates pour les photos : http://www.mediaskates.com/index.php?album=vitesse/20150607_3routes_kevinlesueur

 

 

Posté par mscroller à 10:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2014

Brian Lépine, vainqueur des 3 Routes 2014.

C'est au terme de la dernière étape s'étant tenue à Château Gontier que le sociétaire du Métallo Sport Chantenaysien, Brian Lépine arrache à égalité de points le classement général de l'édition 2014 des "3 Routes"devant le néo alsacien, Elton de Souza d'Asphalte Roller de Rixheim. Le sprinter maison du Mouilleron Rollersports, Nicolas Pelloquin ferme le podium. De bon augure en prévision des prochaines échéances de la saison qui devraient amener tout ce petit monde du coté d'Etables sur Mer (22) pour le France piste 2014 des 4, 5 et 6 Juillet prochains via le Grand National Roller de Coulaines (72), les 21 et 22 Juin

DSC04587_800_mediaskates_fond_blanc

 

photo

Brian Lépine ici en compagnie de son gregario de luxe lors des étapes des Sorinières et de Château Gontier, "El Hombre" Yann Guyader.

Voir les résultats complets sur le site :

http://www.lestroisroutes.fr/

et Merci à Kévin Lesueur pour les superbes photos sur : http://www.mediaskates.com/index.php?album=vitesse/20150607_3routes_kevinlesueur

Posté par mscroller à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2014

L'interview de Brian Lépine sur ffroller.fr

« Reprendre du plaisir à patiner »

Brian Lépine a été pensionnaire de l'équipe de France de nombreuses années. Il a aussi trusté les podiums des championnats et des marathons chez les Seniors. Cette année, après quelques mois un peu en dedans l'année dernière, il revient au-devant de la scène : il était aux avant-postes à Valence d'Agen lors du France route ainsi qu'à Rennes sur Roulettes. De bons résultats qui en laissent augurer d'autres. Dans cette interview, Brian évoque aussi la prochaine compétition à laquelle il va participer, les Trois Routes, dont le président du comité d'organisation n'est autre que son frère Gary ... Lire la suite.

http://ffroller.fr/rss-course/9722-interview-avec-brian-lepine.html?gauche=no

Brian_France_VA_2014

 

Posté par mscroller à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

C'est l'histoire d'une photo

La photo est en noir et blanc comme à la belle époque où les enfants pouvaient encore grimper aux arbres et construire leur cabane. Elle a été prise début Juillet 1977 lors de la course de St Michel Chef Chef organisée sur le boulevard de l'océan à l'initiative du Métallo Sport Chantenaysien. La compétition se tenait  généralement le week end précédent la Coupe de l'Amitié. Son auteur n'est autre qu'un certain Daniel Leroux, membre du Métallo Sport Chantenaysien, Champion de France senior 1978 du 5000 mètres sur piste.

Ce dernier alors éducateur sportif (BEES 1er degré) en charge du développement de la discipline pour le compte du Comité Départemental intervenait le Mercredi après midi  à la Durantière pour encadrer l'école de course du Métallo qui à l'époque était bien fournie en jeunes des quartiers avoisinants dont les Bourderies et Bellevue. Le jeune Daniel Leroux, patineur passionné, a su tout naturellement canaliser  cette jeunesse déjà bouillonnante en leur transmettant une part de rêve, celui de devenir comme lui un champion.

Presque 40 ans après le petit patineur devenu grand n'a pas oublié celui qui l'a lancé dans cette belle aventure. Daniel Leroux aujourd'hui masseur kinésithérapeute dans la région parisienne et sportif éclectique reste au travers des exploits de ceux qui ont repris le flambeau un éternel passionné. Merci Daniel.

ma première photo en roller

St Michel Chef Chef 1977 à l'époque des rollers quad "Speedy" et du tee shirt coton MSC "Coq Sportif".

Daniel_Leroux_France_1978

Daniel Leroux est devenu Champion de France du 5000 mètres sur piste lors des Championnats de France organisé en 1978 sur le patinodrome de la Durantière. Il est  accompagné sur le podium par l'éternel Jacques Houssais (AS Decré) et Jacques Bouchet (Métallo). C'est Georges Houssais alors Président du CNC qui lui avait remis le maillot bleu, blanc, rouge, tout un symbole.

1016891_602681409763362_191603465_n

Retrouvailles avec Daniel Leroux et François Welch (La Vendéenne) lors de la Coupe de l'Amitié 2013 à St Philbert de Grand Lieu.

Posté par mscroller à 04:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »